© franciscan cyberspot


 MENU
  * Index
  * Préface
  * Evangiles
  * Sondages
  * Le nom
  * Identification
  * Description
  * Périodes
  * Habitants
  * Synagogue s.4
  * Synagogue s.1
  * Ins. siècle
  * Maisons
  * Domus-ecclesia
  * L'église
  * Conclusion

 FOUILLES
 * 2000 - 2003

 ARTICLES
 * Maison de St Pierre
 
  * Image 1
  * Image 2
  * Image 3
  * Image 4

IL NOME

Le nom sémitique original de la localité est Kefar Nabum, c'est-à-dire le village (kefar) de Nahum (nom personnel).
Il n'est pas possible d'identifier ce Nahum dont le village tirait son nom. Prenant Nahum pour un nom commun, des écrivains anciens ne se sont pas posé la question de l'identification. Ainsi, Origène interprète Kefar Nahum comme "le village de la consolation", d'après la signification étymologique de la racine hébraïque nhm (consolation); quant à S. Jérôme, il traduit parfois le même nom par "la belle ville", d'après la racine hébraïque n'm (beauté).

Le lac de Galilée

The Lake of Galilee

Les langues non sémitiques rendent toujours le nom composé Kefar Nahum par un seul nom, et elles omettent simplement la lettre gutturale h. Les manuscrits grecs des Evangiles connaissent deux orthographes: Capharnaüm et Capernaüm. Seule est bonne la première transcription, "Capharnaüm", proche de là prononciation hébraïque et adoptée aussi par Flavius Josèphe; l'orthographe "Capernaüm" est un idiome de la région d'Antioche. Le vieux nom sémitique Kefar Nahum semble être resté en usage même après l'abandon du village. En effet, le voyageur juif Ishak Chelo (1333) êcrit: "D'Arbel, nous avons atteint Kefar Nahum, qui est le Kefar Nahum mentionné dans les écrits de nos sages."
Deux siècles plus tard, cependant, les ruines s'appelaient Tanhum, comme l'écrit Uri de Biel (1537): "Tanhum. Ici le rabbi Tanhum est inhumé." La tombe présumée de R. Tanhum a vraisemblablement donné le nouveau nom aux ruines. Il en a été pour ainsi dire de même au village biblique de Béthanie, près de Jérusalem, appelé el-Azariyeh en arabe d'après le Lazarium, c'est-à-dire la tombe de Lazare. Changeant en "T" le "n" du nouveau nom Tanhum, les bédouins de la région prononçaient "Talhum". Cette orthographe, rappelée pour la première fois par le P. Michel Nau (1668), est toujours en usage.
Enfin, des voyageurs et des archéologues ont mal interprété le nom "Talhum" et l'ont pris pour "Tell hum", "la ruine" (tell) de Nahum, - la lettre "n" initiale étant omise.

remains




© copyright 2001. Text written by Fr. Stanislao Loffreda ofm. Reproduction, retrieval or redistribution of this material is not permitted without prior permission of the author reachable at the Studium Biblicum Franciscanum (sbfnet@netvision.net)



  Capharnaum principal Autres Sanctuaries 


 

Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created/Updated September, 2005 by John Abela ofm, E.Bermejo, E.Alliata, Marina Mordin
Web site uses Javascript and CSS stylesheets - Space by courtesy of Christus Rex

© The Franciscans of the Holy Land and Malta

cyber logo footer