© franciscan cyberspot


 MENU
  * Main
  * Description
  * Before Christ
  * Justinian
  * Till Crusades
  * Post Crusades
  * Franciscans
  * Christmas
  * It's Christmas
  * Shrines
  * Pictures
 SYNTHESIS
  * Italiano
  * Francais
  * Portugues
  * Español
  * Deutsch

 CHRISTMAS
 CELEBRATIONS

  * Catholic 1
  * Catholic 2
  * Orthodox
  * Christians
 MESSAGES
  * Pope
  * Patriarchs
  * Custos
  ARTICLES
  * Peace
  * Greccio
  * S. Francesco
  * Fathers
  * Homilies
  * Herodion
  * Silenzio
  * Pictures 1
  * Pictures 2
  * Pictures 3
  * Pictures 4

Bethléem:
ENDROIT DE LA NAISSANCE DE JÉSUS

BASILIQUE DE LA NATIVITÉ
GROTTE DE ST. JÉRÔME
EGLISE DE STE-CATHERINE


  
Au dire des Evangiles Jésus est né dans une grotte. C'est ce qu'a toujours enseigné la tradition chrétienne, depuis le philosophe Justin de Naplouse (135 après J.-C.). Dans son Dialogue avec Tryphon il écrit: "Joseph le fiancé de Marie, qui avait voulu renvoyer sa fiancée la croyant enceinte par le commerce d'un homme, c'est-à-dire par fornication, reçut en vision l'ordre de ne pas renvoyer sa femme et l'ange qui lui apparut lui dit que ce qu'elle portait en elle, dans son sein, venait de l'Esprit Saint. Rempli de crainte il ne la renvoya pas. Au contraire, comme c'était en Judée qu'eut lieu le premier recensement de Quirinius, de Nazareth où il habitait, il monta se faire inscrire à Bethléem d'où il était, car il était de la tribu de Juda qui occupait cette région.... L'enfant était né à Bethléem, comme Joseph n'avait pas où loger dans ce village, il s'installa dans une grotte toute voisine de Bethléem, et tandis qu'ils étaient là, Marie enfanta le Christ et le plaça dans une mangeoire: à leur arrivée les mages d'Arabie l'y trouvèrent". Origène au troisième siècle répète cette tradition qui est connue également par l'auteur du Protévangile de Jacques.
  
C'est autour de cette grotte que l'empereur Constantin fit édifier une grande basilique après l'an 325, selon le témoignage de l'historien Eusèbe de Césarée, contemporain des faits. En l'an 386 Jérôme s'installa près de la grotte, avec une dame romaine du nom de Paola pour vivre la vie monastique. Il se consacra à l'étude de la Bible qu'il traduisit en latin. On appelle cette traduction, qui deviendra la version officielle dans l'Eglise d'Occident, la Vulgate. Jérôme fut enseveli dans une grotte voisine.
  
On voit encore de nos jours, dans les environs de Bethléem, beaucoup de grottes qui servent d'abris aux troupeaux. C'est dans une grotte semblable que naquit Jésus. C'est celle qui se trouve sous la Basilique de la Nativité.
  
On y descend par deux escaliers latéraux. Dans une petite abside, est érigé "l'autel de la nativité".
  
Au niveau du sol est fixé une étoile d'argent à 14 branches, avec l'inscription latine "Hic de Virgine Maria Jesus Christus natus est", qui indique le lieu de la naissance de Jésus.
  
Dans la première moitié du IVème siècle, l'empereur Justinien détruisit l'église constantinienne pur la remplacer par une basilique encore plus belle et plus vaste, celle que l'on voit de nos jours. La grotte restait enfermée sous un édifice à trois conques ou absides d'où partent les cinq nefs de la basilique.
  
Des sondages archéologiques pratiqués en 1934 et 1949 montrent que la basilique de Constantin avait un pavement en mosaïque qui est encore visible partiellement. Les motifs ornementaux sont géométriques ou représentent des oiseaux. La mosaïque est fine et d'un beau coloris. L'unique inscription qui s'y trouve est le mot: Ichtys, c.à. d. poisson, symbole du Christ Sauveur.
  
Les Croisés décorèrent la basilique de mosaïques représentant sur la face interne l'arbre généalogique de la famille du Sauveur et sur les côtés les figures des ancêtres de N. S. d'après la généalogie des évangiles de Luc et de Matthieu, puis les conciles et des anges qui se dirigent vers la grotte. Dans le transept et les absides des scènes de la vie de Jésus étaient évoquées. De toutes ces riches décorations, il ne reste que des fragments.
  
Les deux artistes, Ephrem et Basile, se distinguent par une technique un peu différente dans la façon de présenter les dégradés, les plis des draperies. Ils se rattachent à l'art byzantin, bien connu à Venise et à Palerme.
  
Les inscriptions sont grecques et latines, l'oeuvre ayant été entreprise et réalisée dans une étroite entente entre le Grecs et les Latins.
  
Les franciscains présents à Bethléem depuis 1347 ont fait construire à côté de la basilique l'église paroissiale de Ste-Catherine ainsi que leur couvent. L'église Ste-Catherine donne accès aux grottes de St Jérôme.

LE CHAMP DES BERGERS
  
Un pèlerin anonyme cité par le moine bénédictin Pierre le Diacre (12è siècle) mentionne les souvenirs sacrés des alentours de Bethléem: "Non loin de là se dresse. une église dite des Pasteurs. Elle est entourée d'un jardin. Dans ce lieu une grotte lumineuse contient l'autel où l'ange apparut aux bergers pour leur annoncer la naissance du Christ". St Jérôme mentionne l'endroit et l'associe au lieu appelé dans la Bible Migdal Eder (la Tour des Bergers). C'est à cet endroit que l'Eglise de Jérusalem célébrait la vigile de la Nativité. L'évêque Arculfe au septième siècle fait mention de la présence de sépulcres des trois bergers dans l'église. Avant l'arrivée des croisés l'église fut détruite.
  
L'endroit traditionnel du champ des bergers était localisé à Deir er-Ra'wat dans la plaine de Bethléem. L'église inférieure servait de lieu de culte pour les chrétiens du rite grec orthodoxe. En 1972 l'archéologue V. Tzaferis fit les fouilles et on construisit une nouvelle église paroissiale à côté.
  
Le champ des bergers à Khirbet Siyar el-Ghânam, rappelle l'apparition des anges aux bergers et l'annonce de la naissance du saveur. Un monastère établi dès le IVè siècle en cet endroit fait mémoire de cet événement.
  
La Custodie de Terre-Sainte a pu acquérir récemment le terrain et y pratiquer des fouilles sous la direction du P. Corbo. La présence de tombes de l'âge du fer atteste que la région était habitée depuis une époque très ancienne. Dans le sous-sol du monastère quelques grottes servant d'habitation au temps de Jésus ont été mises au jour, ainsi que des restes de céramique et un pressoir.
  
Un premier monastère fut bâti au IVè siècle. Il fut agrandi à l'époque de Justinien et l'église fut reconstruite. On employa pour ces travaux de nombreux matériaux provenant de la destruction de l'église contantinienne de la Nativité a Bethléem.
  
En 1954, la Custodie fit ériger un petit sanctuaire en forme de tente.

Eugenio Alliata ofm



  Les Franciscains en Bethléem (M. Brlek)

  Bethléem... réflexions (F. Manns)

  Homilie du pape Jean Paul II à Bethléem
  Pape Jean Paul II à Bethléem - Photos

Message de Noël 2004:
  Message du Père Custode de Terre Sainte


Désirez-vous voir les photographies de Bethléem?
Appuyez ci-dessons
Collection de photographies de Bethléem et des environs.
Vous trouverez les photographies
de basse définition ou haute définition
  Bethlehem MainOther Santuaries  


 

Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created / Updated Wednesday, December 19, 2001 at 18:15:15 by John Abela ofm
Web site uses Javascript and CSS stylesheets - Space by courtesy of Christus Rex

logo

cyber logo footer