Via Dolorosa - POB 19424, 91193 - JERUSALEM Tel. +972 2-6282936, +972-2-6280271, Fax: +972-2-6264519


SBF


Info

Professors

Programmes

Archaeology

Museum

Publications

Dialogue

Escursions

Pilgrims

Essays

Students

News

Memos

Latest

DIALOGUE ET SLOGANS

Frédéric Manns

L'islam soluble dans la société occidentale... L'interprétation du Coran reste ouverte... Tout ce qui n'attaque pas la liberté d'autrui doit être toléré... Les slogans se multiplient, même dans le dialogue interreligieux. C'est la phrase de La Fontaine qui me vient à l'esprit: "L'homme est de glace aux vérités. Il est de feu pour les mensonges".
La Bible, avec sa longue expérience du peuple juif, avait exprimé la même réalité dans la phrase d'un psaume: L'homme n'est que mensonge. Il ment pour protéger ses intérêts et ceux des autres. Il ment même pour continuer d'aimer ses proches, et pour qu'ils continuent de l'aimer. Il ment pour préserver son image, pour se faire valoir ou pour séduire. Si sur les tables de la Torah figurait le commandement: Tu ne mentiras pas, c'est qu'il répondait à un problème réel pour les orientaux.
Il suffit de se représenter ne serait-ce qu'un moment un monde sans mensonges. Quelqu'un qui dirait en permanence tout ce qu'il pense serait infréquentable ! Si le juif disait tout ce qu'il pense du chrétien ou du musulman, et inversement, le dialogue serait voué à l'échec. La diplomatie est l'art du mensonge. Le mensonge est un mal nécessaire, inhérent à la vie sociale. Certains, simplement, mentent plus et mieux que d'autres.
Ces menteurs véritables, qui sont-ils ? Des manipulateurs, pratiquant l'affabulation pour mener leurs victimes là où ils le désirent ? Des joueurs, pour qui la vie ne vaut d'être vécue qu'en endossant plusieurs rôles ? Des revanchards, qui n'auront de cesse de faire subir à d'autres ce que, dans leur vie, on leur a fait subir ? Seule certitude : ces menteurs-là, quelles que soient leurs raisons objectives et leurs motivations internes, jouent avec les limites plus arbitraires, qui séparent le bien du mal.
Pas d'illusions à avoir : presque toujours, celui qui est passé maître en fait de tromperie l'est dans son propre intérêt. Qu'il s'agisse de protéger sa liberté, d'accroître son pouvoir ou d'échapper aux contraintes, il s'agira d'abord, à ses yeux, du chemin le plus sûr pour parvenir à ses fins.
Faut-il consoler les moralistes : les mensonges que l'on profère dans la vie courante n'ont pas tous pour objet de s'avantager soi-même. On peut travestir la vérité pour autrui, pour ne pas inquiéter ou pour protéger quelqu'un. Des mensonges altruistes, en quelque sorte, pour lesquels les femmes sont plus douées que les hommes : en général les femmes le font une fois sur deux dans un but désintéressé. Toute vérité, c'est vrai, n'est pas bonne à dire à qui ne veut pas l'entendre. Splendor veritatis...
Mentir pour l'autre mais ne pas le tromper, mentir pour soi sans trop trahir l'autre. Au milieu de tout cela, chacun se débrouille comme il peut. Avec sa personnalité, plus ou moins intègre, plus ou moins cynique. Avec les circonstances de sa vie. Avec la confiance, ou la souffrance, de ses proches. Le mensonge n'est cependant pas un privilège des orientaux, mes amis sud américains me confirment qu'il faut savoir lire les textes entre les lignes, voire interpréter les paroles d'un ami.
Si un juif devait présenter la vie de Maimonide obligé de choisir entre la conversion à l'Islam et la vie à un musulman dans le contexte du dialogue interreligieux, comment ferait-il pour ne pas offenser son interlocuteur? Si un chrétien devait évoquer certaines scènes de l'inquisition médiévale à un juif commencera-t-il par une confession ou bien s'en tirera-t-il par l'évocation de la mentalité du Moyen Age? J'ai connu un ami qui pour se faire accepter par les Juifs s'est inventé une arrière grand' mère juive. Personne n'était dupe pourtant. L'objectivité est-elle possible dans le dialogue inter religieux? Impossible de le dire. Impossible de faire table rase de notre histoire, de notre culture et de notre passé. Une chose est sûre: l'humilité et la repentance sont nécessaires pour qui veut pratiquer le dialogue interreligieux.


 SBF main, Dialogue

Dialogue


Articles

Symposia

cyber logo footer
Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created/updated: Saturday, December 8, 2001 by J. Abela ofm / E. Alliata ofm
This page makes use of Javascript and Cascading Style Sheets - Space by courtesy of Christus Rex
logo