Franciscan Custody of the Holy Land - 06/05/2001 info: custodia@netvision.net.il

Pope in Syria

Homily during Mass at Damascus: 06.05.2001
FRENCH

"Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?" Il répondit : "Qui es-tu Seigneur ? - Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire" (Ac 9, 4-6).

C'est en pèlerin que je suis venu aujourd'hui à Damas, pour raviver la mémoire de l'événement qui a eu lieu ici, il y a deux mille ans: la conversion de saint Paul. Se rendant à Damas pour combattre et emprisonner ceux qui confessent le nom du Christ, alors qu'il arrive aux portes de cette ville, Saul fait l'expérience d'une extraordinaire illumination. Sur le chemin, le Christ ressuscité se présente à lui et, sous l'influence de cette rencontre, une profonde transformation se produit en lui: de persécuteur il devient apôtre, d'opposant à l'Évangile, il en devient le missionnaire. La lecture des Actes des Apôtres rappelle avec de nombreux détails cet événement qui a changé le cours de l'histoire: "Cet homme est l'instrument que j'ai choisi pour faire parvenir mon Nom auprès des nations païennes, auprès des rois et des fils d'Israël. Et moi, je lui ferai découvrir tout ce qu'il lui faudra souffrir pour mon Nom" (Ac 9, 15-16).

Je vous remercie vivement, Béatitude, pour vos aimables paroles d'accueil au début de cette célébration. À travers votre personne, je salue avec affection les Évêques ainsi que les membres de l'Église grecque-melkite catholique dont vous êtes le Patriarche. Mes vœux chaleureux vont aussi aux Cardinaux, aux Patriarches, aux Évêques, aux prêtres et aux fidèles de toutes les Communautés catholiques, de Syrie et d'autres pays de la région. Je me réjouis de la présence fraternelle des Patriarches, des Évêques et des fidèles des autres Églises et Communautés ecclésiales. Je les salue très cordialement. Je remercie de tout cœur le Ministre représentant le Président de la République et les membres de la communauté musulmane qui ont voulu se joindre, en cette occasion, à leurs amis chrétiens.

L'événement extraordinaire qui s'est produit non loin d'ici a été décisif pour l'avenir de Paul et de l'Église. La rencontre du Christ a transformé radicalement l'existence de l'Apôtre, car elle l'a atteint au plus intime de son être et l'a ouvert pleinement à la vérité divine. Paul a accepté librement de reconnaître cette vérité et d'engager sa vie à la suite du Christ. En accueillant la lumière divine et en recevant le Baptême, son être profond est devenu conforme à l'être du Christ; ainsi sa vie a été transformée et il a trouvé son bonheur en mettant sa foi et sa confiance en celui qui l'a appelé des ténèbres à son admirable lumière (cf. 2 Tm 1, 12; Ep 5, 8; Rm 13, 12). La rencontre dans la foi avec le Ressuscité est en effet une lumière sur la route des hommes, une lumière qui bouleverse l'existence. Sur le visage resplendissant du Christ, la vérité de Dieu se manifeste de manière éclatante. Gardons, nous aussi, le regard fixé sur le Seigneur ! Ô Christ, lumière du monde, répands sur nous et sur tous les hommes, cette clarté venant du ciel qui a enveloppé ton Apôtre ! Illumine et purifie les yeux de notre cœur pour nous apprendre à tout voir dans la lumière de ta vérité et de ton amour pour l'humanité !

L'Église n'a pas d'autre lumière à transmettre au monde que la lumière qui lui vient de son Seigneur. Nous qui avons été baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous avons reçu l'illumination divine, et il nous est donné d'être des enfants de Lumière. Souvenons-nous de la belle exclamation de saint Jean Damascène qui souligne l'origine de notre vocation ecclésiale commune: "Tu m'as fait venir à la lumière en m'adoptant pour ton fils, et tu m'as inscrit parmi les membres de ton Église sainte et immaculée" (Exposé de la foi orthodoxe, 1)! Sur notre route, la Parole de Dieu est une lampe resplendissante; elle nous permet de connaître la vérité qui rend libre et qui sanctifie.

"J'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs, avec des palmes à la main" (Ap 7, 9).

Ce texte de la liturgie d'aujourd'hui, tiré du livre de l'Apocalypse, montre, à sa manière, l'œuvre qui s'est accomplie par le ministère apostolique de saint Paul. En effet, celui-ci a tenu une place essentielle dans l'annonce de l'Évangile hors des limites du pays de Jésus. Tout le monde alors connu, à commencer par les pays du pourtour de la Méditerranée, est devenu terre de l'évangélisation paulinienne. Et nous pouvons dire que par la suite, tout au long des siècles jusqu'à notre époque, l'immense développement de l'annonce évangélique constitue d'une certaine façon la suite logique du ministère de l'Apôtre des Nations. Jusqu'à nos jours, l'Église porte en elle les fruits de son activité apostolique et se réfère constamment au ministère missionnaire de saint Paul, devenu, pour des générations entières de chrétiens, pionnier et inspirateur de toute mission.

À l'exemple de Paul, l'Église est invitée à élargir son regard jusqu'aux extrémités du monde, afin de poursuivre la mission qui lui a été confiée de transmettre la lumière du Ressuscité à tous les peuples et à toutes les cultures, dans le respect de la liberté des personnes et des communautés humaines et spirituelles. La foule immense des hommes de toutes origines est appelée à rendre gloire à Dieu. Car, ainsi que l'affirme saint Éphrem: "Les trésors que tu nous donnes, tu n'as nul besoin de nous les communiquer. Tu n'as besoin que d'une chose: que nous dilations notre cœur pour porter tes biens, te livrant notre volonté et t'écoutant de nos oreilles. Toutes tes œuvres resplendissent des couronnes que leur a tressées la sagesse de ta bouche en disant: Tout cela est très bon" (Diathermane, 2, 5-7).

Comme Paul, les disciples du Christ sont affrontés à un grand défi: ils doivent transmettre la Bonne Nouvelle dans un langage adapté à chaque culture, sans en perdre la substance, ni en dénaturer le sens. N'ayez donc pas peur de témoigner vous aussi par la parole et par toute votre vie de cette joyeuse nouvelle parmi vos frères et vos sœurs: Dieu aime tous les hommes et il les convie à constituer une seule famille dans la charité, car ils sont tous frères !

Cette joyeuse nouvelle doit inciter tous les disciples du Christ à rechercher ardemment les voies de l'unité, pour qu'en faisant leur la prière du Seigneur "que tous soient un", ils rendent un témoignage toujours plus authentique et plus crédible. Je me réjouis vivement des relations fraternelles qui existent déjà entre les membres des Églises chrétiennes de votre pays, et je vous encourage à les développer dans la vérité et la prudence, en communion avec vos Patriarches et vos Évêques. À l'aube du nouveau millénaire, le Christ nous appelle à revenir les uns vers les autres dans la charité qui fait notre unité. Soyez fiers des grandes traditions liturgiques et spirituelles de vos Églises d'Orient ! Elles appartiennent au patrimoine de l'unique Église du Christ et constituent des ponts entre les différentes sensibilités. Dès les débuts du christianisme, votre terre a connu une vie chrétienne florissante. Dans la lignée spirituelle d'Ignace d'Antioche, d'Éphrem, de Siméon ou de Jean Damascène, les noms de nombreux Pères, de moines, d'ermites et de tant d'autres saints qui sont la gloire de vos Églises, demeurent présents à la mémoire vivante de l'Église universelle. Par votre attachement à la terre de vos pères, en acceptant généreusement d'y vivre votre foi, vous aussi, aujourd'hui, à votre tour, vous témoignez de la fécondité du message évangélique qui a été transmis de génération en génération.

Avec tous vos compatriotes, sans distinction d'appartenance communautaire, poursuivez sans relâche vos efforts en vue de l'édification d'une société fraternelle, juste et solidaire, où chacun soit pleinement reconnu dans sa dignité humaine et dans ses droits fondamentaux. Sur cette terre sainte, Chrétiens, Musulmans et Juifs sont appelés à travailler ensemble, avec confiance et audace, et à faire que paraisse sans tarder le jour où chaque peuple verra ses droits légitimes respectés et pourra vivre dans la paix et l'entente mutuelle. Que parmi vous, les pauvres, les malades, les personnes handicapées et tous les blessés de la vie soient toujours des frères et des sœurs respectés et aimés ! L'Évangile est un puissant facteur de transformation du monde. Que par votre témoignage de vie, les hommes d'aujourd'hui puissent découvrir la réponse à leurs aspirations les plus profondes et les fondements de la convivialité au sein de la société !

Familles chrétiennes, l'Église compte sur vous et vous fait confiance pour communiquer à vos enfants la foi que vous avez reçue, à travers les siècles, depuis l'Apôtre Paul. En demeurant unies et ouvertes à tous, en défendant toujours le droit à la vie depuis sa conception, soyez des foyers de lumière, pleinement conformes au dessein de Dieu et aux vraies exigences de la personne humaine ! Donnez une place importante à la prière, à l'écoute de la Parole de Dieu et à la formation chrétienne, vous y trouverez un soutien efficace pour répondre aux difficultés de la vie quotidienne et aux grands défis du monde d'aujourd'hui. La participation régulière à l'Eucharistie dominicale est une nécessité pour toute vie chrétienne fidèle et cohérente. Elle est un don privilégié où s'accomplit et où s'annonce la communion avec Dieu et avec les frères.

Frères et sœurs, ne vous lassez pas de chercher le visage du Christ qui se manifeste à vous. C'est en lui que vous trouverez le secret de la véritable liberté et de la joie du cœur ! Laissez vibrer au plus profond de vous-mêmes le désir de fraternité authentique entre tous les hommes ! En vous mettant avec enthousiasme au service des autres vous trouverez un sens à votre vie, car l'identité chrétienne ne se détermine pas dans l'opposition aux autres, mais dans la capacité à sortir de soi pour aller vers ses frères. L'ouverture au monde, avec lucidité et sans crainte, fait partie de la vocation du chrétien, conscient de sa propre identité et enraciné dans son patrimoine religieux qui exprime la richesse du témoignage de l'Église.

"Mes brebis écoutent ma voix; moi je les connais et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle: jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut rien arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes un" (Jn 10, 27-30).

Ce sont les paroles de l'Évangile d'aujourd'hui, par lesquelles Jésus Christ lui-même nous montre le dynamisme admirable de l'évangélisation. Dieu qui, de nombreuses fois et de diverses manières, avait parlé aux pères par les prophètes, à la fin a parlé par son Fils (cf. He 1, 1-2). Ce Fils, de la même substance que le Père, est le Verbe de vie. C'est lui-même qui donne la vie éternelle. Il est venu pour que nous ayons la vie et que nous l'ayons en abondance (cf. Jn 10, 10). Aux portes de Damas, dans sa rencontre avec le Christ ressuscité, saint Paul apprit cette vérité et en fit le contenu de sa prédication. La merveilleuse réalité de la Croix du Christ, sur laquelle s'opéra la Rédemption du monde, se présenta devant lui. Paul comprit cette réalité et lui consacra toute sa vie.

Frères et sœurs, levons les yeux vers la Croix du Christ pour y découvrir la source de notre espérance ! En elle nous trouvons un chemin authentique de vie et de bonheur. Contemplons le visage aimant de Dieu qui nous offre son Fils pour faire de nous tous "un seul cœur et une seule âme" (Ac 4, 32). Accueillons-le dans nos vies pour nous en inspirer et réaliser le mystère de communion qui incarne et manifeste l'essence même de l'Église.

Votre appartenance à l'Église doit être pour vous et pour tous vos frères et sœurs un signe d'espérance qui rappelle que le Seigneur rejoint chacun sur son chemin, souvent de manière mystérieuse et inattendue, comme il a rejoint Paul sur le chemin de Damas, l'enveloppant de sa lumière éclatante.

Puisse le Ressuscité, dont cette année tous les chrétiens ont célébré ensemble la Pâque, nous faire le don de la communion dans la charité ! Amen.

Regina Coeli

Chers Frères et Sœurs de Damas et de toute la Syrie,

Avant de conclure cette Liturgie eucharistique par une prière à la Reine du ciel, Mère du Christ ressuscité, je voudrais adresser mes remerciements cordiaux à toutes les personnes qui se sont rassemblées ici, autour de cet autel, pour offrir au Seigneur notre action de grâce et pour lui présenter nos ardentes suppliques.

Je sais que tous les chrétiens de Syrie ont un grand amour filial et une profonde vénération pour la Vierge Marie, la Mère de Jésus, également respectée par nos frères musulmans.

Je regrette vivement que mon programme au milieu de vous, pendant ces jours trop brefs, ne me permette pas de me rendre en pèlerinage, pour y prier, dans toutes les églises dédiées à la Mère de Dieu, dans cette grande et noble ville de Damas. Je dois me limiter aux deux cathédrales patriarcales dédiées à la Dormition.

J'aurais souhaité aussi que mon pèlerinage sur les pas de saint Paul me donne l'occasion de me rendre dans des sanctuaires vénérables de la Vierge Mère de Dieu, comme celui de Saïdnaya, tout près d'ici, ou ceux de Homs, d'Alep, de Tartous et d'ailleurs. Je n'oublie pas que, selon une pieuse tradition, c'est près de Tartous que l'Apôtre Pierre, allant de Jérusalem à Antioche, en suivant la côte méditerranéenne, aurait consacré une chapelle à la Vierge Marie, qui aurait été le premier sanctuaire marial de la Syrie.

Comme vous le savez, dans quelques jours, en quittant cette ville et votre pays, je me rendrai, toujours sur les pas de saint Paul, à Malte, où existe une icône très connue de Notre-Dame de Damas, pieusement conservée et vénérée dans l'église grecque-catholique de La Valette, capitale de l'île. Près d'elle, je me souviendrai de vous et je lui porterai vos prières et vos espoirs, en lui demandant, comme je le fais ici maintenant, d'intercéder auprès de son Divin Fils pour vous tous et pour toutes vos familles.



cyber logo footer

Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created / Updated Sunday, May 6, 2001 at 09:41:51 by John Abela ofm
This page is best viewed with Netscape at 640x480x67Hz - Space by courtesy of Christus Rex

logo logo