franciscan cyberspot
"D'une carrière de pierre jusqu'au jardin" (VIII sec. aC – 135 dC)

MENU

  *Début
  *Introduction
  *Topographie
  *Carrière
  *Temple
  *Jardin
  *Byzantins
  *Splendeur
  *614-1009
  *Croisés
  *Décadence
  *Chrétiens
  *Turcs
  *Renouveau
  *Restauration
  *Franciscains
  *Portes
  *Vigile
  *Ethérie
  *Liturgie
  *Constantin
SYNTHESIS

  *Italien
  *Français
  *Portugais,
  *Espagnol





"Je préfère être mort en Christ que de régner dans le
monde entier"(Saint Ignace d'Antioche)

Les excavations commencèrent en 1961. Diverses tranchées archéologiques furent ouvertes en divers lieux de l'Eglise du Saint Sépulcre. Grâce à ces tranchées nous savons que le terrain autour du Jardin du Golgotha a servi de carrière de pierre depuis le huitième jusqu'au premier siècle avant le Christ.

The Dome and the Belltower of the Church

les fouilles archéologiques confirment la présence de grottes

Cette carrière de pierre "Malaki" se manifeste par la présence d'une quantité d'entailles dans la roche, entailles faites par les outils des ouvriers de la carrière, entailles qui se trouvent à travers tout le terrain.
La carrière s'étend à partir de l'actuelle "rue du quartier chrétien" (Haret en-nasara) jusqu'à actuelle "rue du Souk de l'huile" (khan ez-zeit). Ce terrain en serait arrivé progressivement à se trouver compris entre deux routes importantes construites par l'empereur Hadrien pour sa ville d'Élia Capitolina.

The Frankish Chapel - access to Calvary

Signes du rocher dans la chapelle de l'Invention de la Croix

Crusader Sculpture from the Holy Sepulchre

autres de rochers proches du Tombeau

Les entailles faites par les outils des ouvriers de la carrière son visibles aussi dans le terrain de la chapelle de la Redécouverte de la Sainte Croix.
Cette énorme carrière, qui fournit la pierre pour la construction des édifices de la ville ancienne, fut abandonnée durant le premier siècle avant le Christ. Et alors le terrain fut transformé en jardin, en comblant les cavités avec des terres qui étaient réparties au dehors. Ainsi naquit le jardin du Golgotha dont parlent les Evangiles..

Crusader Sculpture from the Holy Sepulchre

La tombe a kokhim connue comme "tombe de Joseph d'Arimathie".
résolution moyenne (80k) - haute risoluzione (137k) - autre de moyenne résolution (40k) - autre de haute résolution (257k)

Des tombes furent creusées dans de hautes parois rocheuses verticales de la carrière; l'une d'entre elles est surnommée "tombe de Joseph d'Arimathie" selon la façon courante de parler.

Les données archéologiques montrent que la tombe de Jésus fut creusée dans un pilastre (un pilier rocheux, un massif rocheux) isolé de cette carrière. Le propriétaire (Joseph d'Arimathie à l'époque de la crucifixion) avait commencé à préparer une tombe familiale dans cette roche saillante. Cette nouvelle tombe possédait une entrée basse (ou devait presque s'agenouiller pour pouvoir y passer), laquelle était fermée par une grosse dalle. Au-delà de cet étroit passage se trouvait un vestibule conduisant à la chambre funéraire. Là un seul banc avait été creusé du côté Nord de la chambre funéraire (sur le côté droit pour qui y entrait).

Il est probable que Joseph d'Arimathie avait l'intention de completer la tombe familiale en creusant deux autres bancs sur les côtés Ouest et Sud. Mais les événements de la Semaine Sainte ont bouleversé tous ses projets.
C'est dans cette chambre funéraire et sur ce banc que fut déposé le corps de Notre Seigneur Jésus. C''est à partir de cette tombe et derrière cette "grande pierre" qu'a été proclamée la victoire sur la mort, grâce à la Résurrection de Jésus.
Aujourd'hui la tombe apparaît complètement revêtue de marbres.

The Tomb of Our Lord

La tombe de notre Seigneur
resolution moyenne (71k) - haute résolution (227k)
autre de moyenen résolution (42k) - haute résolution (143k) - détail (haute résolution) (236k)

Le jardin du Golgotha est resté en dehors de la Ville jusqu'à Agrippa Ier (41-44 après le Christ),, lequel fit construire le troisième mur qui engloba toute la Zone du Golgotha dans le périmètre de la Ville.

Es années 41-44 et les années suivantes furent des années de troubles civils causés en grande partie par l'arrogance et l'incompétence des procurateurs romains envoyés pour gouverner le territoire. Le peuple juif voulait reconquérir la liberté supprimée par les romains. Durant cette période l'Eglise-Mère de Jérusalem, dont le siège était à Sion, pouvait visiter le site du Jardin du Golgotha et y celebrer la "Memoire" des grands événements de la Crucifixion, de la mort et de la Résurrection du Seigneur.

Par suite des désordres à l'intérieur de la Ville, qui précédèrent la première Révolte juive (de l'an 66 après le Christ), les membres de l'Eglise-Mère fuirent de Jérusalem et se réfugièrent dans la ville de Pella (dans la Décapole), laquelle se trouvait à l'Est du Jourdain, dans la zone Nord de la vallée de ce fleuve.

Après que la première Révolte juive fut terminée par un bain de sang et par la destruction du magnifique Temple de Jerusalem par les Légions romaines, les Judéo-chrétiens retournèrent à Jerusalem pour y joindre les pagano-chrétiens de L'Eglise –Mère qui résidaient sur le Mont Sion. Mais la situation dans la vile restait critique et incertaine.

La ville était alors gardée par la X Légion. En 116 après le Christ elle intervint une nouvelle fois pour éteindre le feu d'une rébellion, qui éclata finalement en l'an 133. Cette dernière explosion connue sous le nom de Seconde Révolte Juive. Elle fut dirigée par Simon Bar Kokhba. On en arriva aux interventions radicales successives qui eurent une grande importance quant à l'arrangement de l'architecture de toute la ville.

The stairs leading down to the Chapel of St. Helena

escalier qui descend à la chapelle de sainte Hélène
moyenen résolution (56k) - haute résolution (96k)

The stairs leading down to the Chapel of St. Helena

La Chapelle Sainte Hélène
moyenne résolution (84k) - haute résolution (186k)

  

 

Texte préparé par John Abela, ofm, basé sur les articles et les recherches de Virgilio Corbo, ofm, Michel Piccirillo, ofm et Eugenio Alliata, ofm. Adaptation française de Vianney Delalande, ofm. Photographies Hi-Res préparées par Michael Olteanu. Les autres photographies préparées par John Abela, ofm, et Michel Olteanu


Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created/Updated September, 2005 at 20:31:34 by John Abela ofm, E.Alliata, E.Bermejo, Marina Mordin
Web site uses Javascript and Cascading Style Sheets - Space by courtesy of Christus Rex
logo

cyber logo footer