franciscan cyberspot
Les monuments byzantins sur le Jardin du Golgotha (335 après le Christ)

MENU

  *Début
  *Introduction
  *Topographie
  *Carrière
  *Temple
  *Jardin
  *Byzantins
  *Splendeur
  *614-1009
  *Croisés
  *Décadence
  *Chrétiens
  *Turcs
  *Renouveau
  *Restauration
  *Franciscains
  *Portes
  *Vigile
  *Ethérie
  *Liturgie
  *Constantin
SYNTHESIS

  *Italien
  *Français
  *Portugais,
  *Espagnol



"Lumière de Lumière, il est Ressuscité pour nous, Le Christ notre Roi" (Hymne orientale du IIº-IVº siècle)

C'est avec une grande joie que l'Eglise de Jérusalem assista à l'enlèvement des temples paient et de leurs vestiges du site du Golgotha. Un nouveau projet d'architecture fut préparé par les architectes de Constantin. Ce devait être un monument digne du sanctuaire qu'il s'agissait d'entourer.

"L'empereur donna aussitôt depieuses dispositions légales et de larges financements, ordonnant de construire autour de la Grotte salutaire une maison de prière (ce fut fait) comme s'il l'avait programmé depuis longtemps et s'il avait prévu l'avenir avec une grande anticipation. Il ordonna aux chefs des Provinces d'Orient de faire en sorte que l'œuvre soit une réussite, quelque chose d'extraordinaire, de grandiose et de magnifique, grâce à des financements larges et généreux", ( Vie de Constantin" III, XXIX)

Pour pouvoir construire l'imposant ensemble des cinq édifices, Constantin fut obligé ensuite de faire sautes le dos rocheux du Gareb, du côté Nord et du côté Ouest. Ainsi la tombe de Jesus, qui avait ete creusée dans une paroi rocheuse de cette masse, en fut complètement insolée et demeura au centre d'un vaste espace vide, sur lequel se leva le grandiose mausolée qui fut appelée "Anastasis" (Résurrection).

An artistic representation of the basilica built by Constantine

Reconstruction artistique de la basilique de Constantin

La promontoire du Golgotha, qui déjà au temps de la Passion était rogné sur ses côtés Nord et Ouest, fut ensuite retaillé sur ses côtés Est et
Sud par les architectes de Constantin, pour être encadré dans le Triportique tout près de la Basilique du Martyrium.

Remains of the Martyrium

Restes de la facade du Martyrium dans l'hospice russe

Le grandiose ensemble constantinien fut finalement composé de cinq édifices sur tout le terrain qui été précédemment occupé par les édifices du Capitole d'Hadrien, c'est-à-dire depuis le "cardo Maximus" (actuelle Khan ez-zeit) jusqu'au "Cardo occidental"" (actuelle Haret en-nassara).

Remains of the Anastasis built by Constantine

Restes de la facade de l'Anastasis costantinienne
(incorporé dans l'actuelle structure)

1 – En partant du "Cardo Maximus" on voyait d'abord le propylée (entrée monumentale) avec l'escalier pour rejoindre le porche oriental, qui n'était autre que l'ancien porche du Capitole. Constantin l'avait enrichi de revêtement de marbre et l'avait ennobli intérieurement par des portiques et un hexaèdre. La façade de la Basilique du Martyrium dominait le porche oriental.
2 – La Basilique qui servait pour la célébration de la grande liturgie qui servait pour la célébration de la grande Liturgie du Dimanche et des fêtes; elles avait cinq nefs… a l'ouest elle se terminait par une abside fermée d'où rayonnait un presbyterium orné de douze colonnes d'argent disposées en couronne autour de l'autel.
3 – Derrière la grande Basilique se trouvait la seconde cour, appelée "Triportique" qui servit d'une part à faire le lieu entre la Basilique et l''Anastasique, d'autre part et surtout à refermer le promontoire du Golgotha laissé à ciel ouvert, en face des portiques de l'Est et du Sud.

Remains of the apse of the Martyrium

Restes de l'abside du Martyrium, découverts sous l'actuel
Choeur des Grecs

Other remains of the Martyrium

Les mêmes restes du Martyrium vus de haut

La présence de cet éperon rocheux du Golgotha donnait aussi à cette Basilique le nom de "Martyrium", selon le beau témoignage de la pèlerine Ethérie: "…La grande église s'appelle "Martyrium"". Elle s'appelle ainsi parce qu'elle est au Golgotha, derrière la Croix, la ou le Seigneur a souffert la passion; de là le nom de "Martyrium".La grotte qui se trouvait au dessous du sommet du Golgotha, et où se localisait le culte d'Aphrodite au temps d'Hadrien, fut cachée, pour que personne ne la connaisse plus. C'est seulement récemment qu'elle a été retrouvée.
4- C'est à l'Ouest du Triportique qu'était le mausolée royal voulu par Constantin sur la Tombe du Christ. Ici nous nous contenterons de présenter seulement quelques aspects de cette fameuse Anastasis. Nous pouvons en dire qu'un point de vue de la pianimetrie elle est unique parmi tant de monuments.

A surviving apse from Constantine's Anastasis

Une des absides de l'Anastasis Costantinienne

Son périmètre extérieur était celui d'une immense coquille concave absidiale servant de tête à une imposante façade, laquelle était percée à sa base par huit portails et percée en hauteur également par huit hautes fenetres allongées vers le ciel. Son intérieur était une puissante rotonde de douze colonnes alternées avec trois groupes de hauts piliers soutenant une charmante galerie, couronnée par une coupole parée par un "oculus", une ouverture.

The underground Chapel of Saint Helena

Chapelle souterraine de Sainte Hélène
basse résolution (78k) - haute résolution (220k) - détail (haute résolution) (190k) autre image à basse résolution (31K) - résolution moyenne (77k) - haute résolution (215k)

De cette ouverture qui laissait voir du ciel jaillissait un jet de lumière qui illuminait l'édicule de la Résurrection. Mais la lumière ne venait pas seulement de la coupole, Du matin au soir le soleil éclairait les grandes fenêtres sur tout le périmètre externe et formait la décoration la plus belle autour de la Tombe du Seigneur et illuminait toutes les riches structures de l'architecture du mausolée.:

"Constantin avait voulu que la Tombe du Seigneur soit sans decoration à l'intérieur; car afin nulle decoration humaine n'aurait jamais pu embellir cette roche qui avait ete le témoin de la Resurrection du Christ. Par contre l'extérieur de la Tombe fut recouvert d'ornements precieux.
5.- La maison de l'évêque trouva sa place sur le côté trouva sa place sur le côté Nord de la Basilique. Le grandiose monument constantinien, à la construction auquel l'évêque Macaire avait presidé, fut inauguré en 336.
Son plan, son arrangement, sa disposition générale sont encore discernable jusqu'à aujourd'hui.

Texte de "La vie de Constantin" par Eusèbe sur la beauté de ce monument

"Avant tout naturellement (l'empereur) faissait orner la Sainte Grotte comme étant la partie principale de tout l'ensemble des ouvrages, monument véritablement surcharger d'un souvenir éternel, siège du trophée du grand Sauveur contre la mort; monument divin, où un jour un ange rayonnant de lumière avait donné à tous la joyeuse annonce de la régénération apparue grâce au Sauveur. Ce fut donc le premier (monument) que l'Empereur embellit par d'excellente colonnes et par de très nombreux ornements qui ont rendu la vénérable Grotte aussi splendide, avec des caractéristiques de toute sortes.
"De là on passait tout de suite à un grand espace, ouvert, à l'air libre, pavé de pierre polie et entourée, sur trois côtés, de portiques circulaires.
"Face à la Grotte, du côté de l'Orient, se trouvait le Temple royal (la Basilique) œuvre extraordinaire, d'une immense hauteur, d'une très grande longueur et largeur. L'intérieur de l'édifice était recouvert de plaques de marbres polychromes tandis que la superficie extérieur des murs, dont brillaient les pierres taillées en carres et harmonieusement ajustées, offrait un spectacle, qui n'était pas inférieur au spectacle des marbres.
"Au sommet, outre les plafonds, une couche de plomb couvrait la partie externe, pour la securité à l'égard des pluies de l'hiver, pendant que la partie intérieure du toit, faite sous forme de meubles sculptés, soutenue par une foule de poutres ajustées entre elles comme une grande mer tout au long de la Basilique, et entièrement recouverte d'or étincelant, faisait briller tout le Temple comme une étincelle de lumière.
"Sur les deux côtés, deux portiques jumeaux à deux étages (supérieur et inférieur) s'étendaient sur toute la longueur du temple, eux aussi avec des plafonds dorés.
"Les portiques devant le Temple s'appuyaient sur d'endormes colonnes, ceux de l'intérieur étaient élevés sur des pilastres richement ornés.
"Trois portes orientées vers l'Orient accueillaient la foule des gens qui se rendaient à l'intérieur. Face à ces portes il y avait l'élément principal de tout l'ouvrage: un élément en forme de demi sphère placé sur la partie la plus haute de la Basilique, couronnée par douze colonnes, symboliques du nombre des douze apôtres du sauveur, qui portaient à leur sommet s'énormes vase d'argent que l'Empereur avait offerts personnellement, à titre de don votif très beau à son Dieu.
"Lorsque la foule s'avançait de là vers les entrées du temple, elle était accueillie par un autre porche. Là étaient des hexaèdres des ceux côtés, une première cour avec des portiques et les portes de la cour, après lesquelles, sur la place centrale les propylées (entrées monumentales), élégamment ornés, offraient à ceux qui venaient de l'extérieur un spectacle stupéfiant de ce qui pouvait se voir à l'intérieur.
""Voici donc le temple que l'Empereur fit construire comme splendide Martyrium de la Résurrection salvatrice, en le faisant beneficier de tout un trésor somptueux et royal. Il voulut vraiment l'orner avec une beauté invraisemblable du plus grand nombre d'or qu'il put, d'or, d'argent, de pierres précieuses d'espèces differentes, artistiquement utilisés. Quant à leur nombre et à leur variété, ce n'est pas aujourd'hui le moment d'en parler en détail"
(III, XXIV-XL)

Constantine's Triportico
Constantine's Triportico 2

Colonnes ancore sur pied du Triportique costantinien
(connus comme "Arceaux de la Vierge")

Another view of the remains of the Triportico

Autre vue des restes du triportique

  

 

Texte préparé par John Abela, ofm, basé sur les articles et les recherches de Virgilio Corbo, ofm, Michel Piccirillo, ofm et Eugenio Alliata, ofm. Adaptation française de Vianney Delalande, ofm. Photographies Hi-Res préparées par Michael Olteanu. Les autres photographies préparées par John Abela, ofm, et Michel Olteanu


Please fill in our Guest book form - Thank you for supporting us!
Created/Updated September, 2005 at 20:31:34 by John Abela ofm, E.Alliata, E.Bermejo, Marina Mordin
Web site uses Javascript and Cascading Style Sheets - Space by courtesy of Christus Rex
logo

cyber logo footer